Les cinq effets communs des phobies 

phobieUne phobie est, par nature, déclenchée par un objet ou une situation spécifique. Contrairement aux personnes qui souffrent d’un trouble d’anxiété généralisée, les personnes atteintes d’une phobie ne sont pas consumées constamment par l’inquiétude et la peur, cependant, leur phobie, quelle qu’elle soit, peut avoir un impact réel et des répercussions très négatives sur leurs diverses activités et leur qualité de vie en général. En effet, les phobies constituent de sérieux blocages pour les personnes qui en souffrent. Découvrez dans cet article cinq exemples d’effets émotionnels auxquels certaines personnes sont exposées en raison de leur phobie.

Activité réduite et anxiété intense

L’un des principaux critères pour diagnostiquer une phobie est qu’elle est de nature à restreindre l’activité à son strict minimum. Selon la nature de votre phobie, vous pourriez trouver difficile de faire des courses, de sortir avec des amis ou même de vous rendre au travail tous les jours.

En d’autres termes, une phobie peut nuire considérablement à vos études, à votre carrière, à votre vie de couple et à votre qualité de vie en général.

Isolement

Les restrictions associées aux phobies vous amènent parfois à l’isolement social. Vous pouvez être amené à vous demander pourquoi vous n’êtes pas comme tout le monde et pourquoi ça n’arrive qu’à vous. Vous pouvez croire que vous êtes le seul à expérimenter ces sentiments et être en proie à la phobie.

Cela peut affecter vos relations avec votre famille et vos amis, ce qui peut contribuer à vous rendre reclus et déprimé.

Sentiment de honte

Les phobies peuvent créer des situations embarrassantes et gênantes. Par exemple, comment expliquer à votre petite amie que vous avez la phobie des pieds ? Ou encore comment expliquer à votre patron que vous ne pourrez pas répondre à son invitation pour un diner à cause de son chien ? Comment refuser un voyage à deux aux Bahamas parce que vous avez peur de prendre l’avion ?

La phobie peut être particulièrement handicapante et difficile à gérer parce que la peur sous-jacente est l’humiliation. Avoir une réaction phobique peut vous mettre mal à l’aise, ce qui ne fait que renforcer la peur et empirer la situation.

Sentiment de perte de contrôle

L’une des pires conséquences sur le plan émotionnel d’une phobie est le fait d’avoir un sentiment de perte de contrôle. Vous pouvez être conscient du fait que votre phobie est irrationnelle et/ou excessive, mais peu importe à quel point vous essayez, vous vous retrouvez dans l’incapacité de la maîtriser.

Vous n’êtes pas le seul à penser à ce que serait votre vie si vous pouviez simplement vivre au quotidien sans la peur d’entrer en contact avec cet objet ou cette situation spécifique qui est à l’origine de votre phobie.

Sentiment d’impuissance

Le sentiment d’impuissance peut resurgir lorsque vous réalisez que votre phobie a affecté de nombreux, voire tous les aspects de votre vie, de la vie professionnelle à la vie sociale, en passant par la famille, etc. Vous avez probablement l’impression que vous n’allez jamais pouvoir surmonter votre condition et vous êtes même convaincu que vous aurez toujours votre phobie. Vous souhaiterez peut-être que les choses soient différentes, mais vous avez l’impression qu’elles ne le seront jamais.

Quel traitement contre la phobie ?

Si vous vous retrouvez dans ces cas et que votre phobie vous cause ces pensées et sentiments pénibles, rassurez-vous, votre phobie, quel que soit son type, n’est pas une fatalité. En effet, vous pouvez y faire face et la vaincre avec un traitement efficace et approprié. Comme tout trouble mental, il est facile pour une phobie d’avoir un impact bien au-delà de ses symptômes fondamentaux. Le traitement de la phobie aidera éventuellement à réduire les sentiments négatifs comme la honte et l’impuissance.

Cela dit, pendant que vous êtes en traitement, vous pouvez constater que certains sentiments négatifs persistent. N’oubliez pas d’en parler à votre professionnel de santé mentale. D’autres thérapies, peut-être d’un point de vue psychodynamique, peuvent vous aider à faire le point sur vos sentiments et vos préoccupations.

Enfin, vous pouvez faire une énorme différence en associant l’hypnose à votre traitement psychothérapeutique. En effet, l’hypnothérapie peut accélérer le processus de guérison et permettre à une thérapie comportementale et cognitive d’être plus efficace dans un délai de temps plus court.

Si vous souhaitez en parler plus en détail avec un hypnothérapeute, n’hésitez pas nous appeler ou remplir le formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations et vous orienter vers le professionnel qui vous convient !