Quel lien entre stress et perte de cheveux ?

perte de cheveuxLa texture et la densité des cheveux changent souvent au cours de la vie. Le fait de savoir cela ne vous soulagera peut-être pas si vos cheveux deviennent plus fins et tombent de plus en plus au fil du temps. Si tel est votre cas, vous avez sûrement besoin de savoir pourquoi pour choisir le traitement qui vous convient le mieux. La chute des cheveux est-elle due au stress, à l’hérédité ou à un autre facteur ? Découvrez dans cet article quelques types de perte de cheveux, ainsi que des explications sur chaque type, pour mieux lutter contre cette problématique qui constitue une véritable catastrophe pour les femmes.

Chute de cheveux normale

C’est peut-être une surprise, mais nos cheveux ne sont pas faits pour rester indéfiniment enracinés dans notre cuir chevelu. Chaque mèche de cheveux a une durée de vie et finit donc par tomber naturellement lorsque cette durée de vie est écoulée. En fait, nous perdons tous environ 100 cheveux par jour, sur les 100 000 en moyenne que contient le cuir chevelu. Ceci est dû à quelques facteurs :

  • Durée de vie : la durée de vie moyenne d’un seul cheveu est de 4,5 ans, puis le cheveu tombe et est remplacé dans les 6 mois par un nouveau cheveu.
  • Traitement des cheveux : certains shampoings, le brushing, les produits de coloration, les lisseurs, les gels de fixation, etc. peuvent causer la perte de cheveux lorsqu’ils sont utilisés trop souvent et de manière inappropriée.
  • Vieillissement : Après l’âge de 30 ans, les hommes et les femmes commencent à perdre leurs cheveux, mais les hommes ont tendance à les perdre plus rapidement.

Perte de cheveux héréditaire

La chute génétique des cheveux n’est pas due à une chute excessive de cheveux, comme beaucoup le croient, mais à une quantité insuffisante de cheveux qui repoussent pour remplacer ceux qui ont été perdus. Le résultat, cependant, est le même : des cheveux qui s’estompent et une calvitie. La calvitie héréditaire est associée à quelques facteurs :

  • Sexe : la calvitie héréditaire est beaucoup plus fréquente chez les hommes que chez les femmes ;
  • Âge : à 30 ans, 1 homme sur 4 est atteint de calvitie. A 60 ans, 2 hommes sur 3 sont atteints de calvitie ou sont chauves.
  • Hormones : la calvitie est associée à la testostérone. Ainsi, les femmes qui en ont plus dans leur système en vieillissant ont tendance à perdre plus de cheveux, ces derniers ne repoussant plus. C’est aussi la raison pour laquelle un plus grand nombre d’hommes souffrent de calvitie.

Stress et perte de cheveux

Vous avez peut-être entendu dire que le stress peut causer la perte des cheveux, et c’est vrai. Bien que les deux premières causes de perte de cheveux soient génétiquement paramétrées, la perte de cheveux due au stress est d’origine environnementale et peut être plus facilement contrôlée si le stress est maîtrisé. Un stress physique ou émotionnel excessif, comme celui associé à une lésion, une maladie ou une chirurgie, peut causer l’un des deux types de perte de cheveux :

  • Le type le plus courant est appelé « effluve télogène ». Avec ce type de perte de cheveux moins grave, les cheveux cessent de pousser et restent dormants, pour tomber 2 ou 3 mois plus tard. Puis ils repoussent au bout de 6 à 9 mois.
  • L’autre type de perte de cheveux provoquée par le stress est connu sous le nom d’alopécie areata, et implique une attaque de globules blancs sur les follicules pileux. Avec ce type de perte de cheveux, ces derniers tombent également en quelques semaines (généralement en plaques), mais cela peut affecter l’ensemble du cuir chevelu et même les poils du corps. Les cheveux peuvent repousser tous seuls, mais un traitement peut aussi être nécessaire.

Autres facteurs de perte de cheveux

De nombreux autres facteurs peuvent causer la perte de cheveux, dont les suivants :

  • Maladie ;
  • Troubles hormonaux ;
  • Grossesse, accouchement et pilule contraceptive ;
  • Comportements nerveux ;
  • Chimiothérapie.

Si vos cheveux deviennent fins et cassants, ou si vous souffrez de calvitie et qu’elle est anormale par rapport à votre âge, il est bon de voir un médecin spécialiste pour en déterminer la cause. De plus, si vous craignez que le stress soit le responsable, il convient dans ce cas de modifier votre mode de vie et de trouver des techniques efficaces pour mieux gérer votre stress.

Comment réduire le stress ?

Changement de style de vie

Vous ne pouvez pas toujours prévenir le stress dans votre vie, mais vous pouvez réduire au moins le stress que vous vivez, et lorsque vous réduisez le stress dans certains domaines, il vous reste plus d’énergie pour gérer un stress qui ne pourra être évité. Ces techniques peuvent vous aider à réduire le stress dans votre vie lorsque c’est possible.

Techniques de gestion du stress

Les antistress à action rapide ne sont pas seulement des « solutions de pansement ». Si vous pouvez inverser votre réaction de stress dans l’instant, vous pouvez atténuer votre expérience de stress chronique. Il est utile d’avoir un plan de gestion du stress assez complet, et les techniques qui agissent rapidement en sont des éléments importants. Apprenez-en davantage sur les exercices de respiration et autres antistress à action rapide.

Habitudes anti-stress

Certaines habitudes sont très efficaces pour gérer le stress sur le moment et renforcer la résilience face au stress dans l’avenir. La clé, c’est de les intégrer à votre vie, même lorsque vous ne vous sentez pas accablé par le stress. La méditation, l’exercice et d’autres activités peuvent vous aider à développer en vous une plus grande résistance au stress.

L’hypnothérapie contre le stress

L’utilisation de l’hypnose est efficace contre le stress et l’anxiété, car elle crée un état de relaxation profonde. Dans toutes les conditions d’anxiété, il y a un facteur commun : une réponse de stress dans les situations où ce n’est pas nécessaire. C’est cette réponse qui est responsable des symptômes physiques ressentis.

Nous avons tous la capacité de ressentir une profonde relaxation, mais pour la plupart d’entre nous, notre esprit se dresse comme une barrière qui nous empêche d’y parvenir. Qui de nous n’a jamais essayé de se détendre en regardant la télévision, en faisant du sport, en marchant, sans y arriver ? Tout se passe dans votre cerveau ! Grâce à l’hypnose guidée, il est possible de se désengager des processus de pensée pour atteindre un niveau de relaxation très profond. Il est très important d’éclaircir une chose : vous n’entrez pas en transe et vous gardez toujours le contrôle, contrairement à ce que vous pouvez voir au cinéma ou dans la littérature fantastique.

Pendant cette relaxation profonde, votre esprit, apaisé et calme, accepte de s’ouvrir au changement et aux suggestions. C’est à ce moment que l’hypnothérapeute intervient en changeant vos réponses émotionnelles et en encourageant votre esprit et votre corps à produire une réponse de relaxation face aux situations stressantes.

Pour prendre rendez-vous chez l’hypnothérapeute de votre choix, il suffit de nous appeler ou remplir le formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de répondre à vos questions et vous aider à atteindre votre objectif !