Ce qu’il ne faut pas dire à une personne toxicomane

toxicomanieIl est souvent difficile de savoir ce qu’il faut dire, ou ne pas dire, quand on se retrouve en présence d’une personne qui essaye de surmonter sa dépendance à la drogue. Même avec les meilleures intentions, il est très facile de faire du tort sans le vouloir. Les cinq exemples suivants visent à vous indiquer les choses qui peuvent faire très mal à une personne dépendante à la drogue et qu’il faut éviter de dire à tout prix. Il faut garder à l’esprit qu’une personne toxicomane peut être particulièrement susceptible et sensible à ce que les autres peuvent dire ou penser d’elle, ce qui pourrait avoir une incidence sur ses comportements et ses décisions, notamment celles relatives à la consommation de drogue.

Dépendant un jour, dépendant toujours

L’idée selon laquelle les toxicomanes ont perdu toute volonté de changement et qu’ils sont en état d’asservissement total aux drogues est tout à fait inexacte et témoigne d’une ignorance de ce qu’est la dépendance et la toxicomanie. Beaucoup de personnes passent par une consommation de drogue lorsqu’ils sont jeunes. Si certaines d’entre elles parviennent à décrocher, d’autres n’abandonnent pas complètement, mais parviennent tout de même à contrôler leur consommation pour éviter de tomber dans la dépendance.

Faire un commentaire du genre « Dépendant un jour, dépendant toujours » ne sert qu’à enfoncer le clou et remuer le couteau dans la plaie. La personne ayant un problème de toxicomanie se sentira aliénée, incomprise et totalement démunie face à sa situation. Dans certains cas, cela pourrait pousser vers plus de consommation de drogues. Au lieu de lancer des commentaires préjudiciables de ce genre, il convient de se montrer compréhensif et soutenir la personne toxicomane en cas de besoin.

Il faut tout arrêter d’un coup

Encore une fois, il s’agit d’une affirmation fausse et sans fondement. En effet, il existe plusieurs façons d’arrêter la consommation de drogues. De plus, l’expérience est différente d’une personne à l’autre. Bien que le fait de s’abstenir du jour au lendemain semble être une bonne solution, il s’agit, en réalité, d’une des façons les plus difficiles et les plus dangereuses de lutter contre une dépendance.

Avec certaines substances, telles que l’alcool et les benzodiazépines, le sevrage brutal peut provoquer des crises et peut même mettre la vie en danger. L’arrêt soudain de la méthamphétamine peut provoquer des hallucinations, des accès de colère, voire des réactions violentes. La meilleure façon de surmonter la toxicomanie est d’arrêter progressivement, et ce sous surveillance médicale ou dans un centre de désintoxication et de réhabilitation.

C’est la responsabilité des parents

La toxicomanie est une condition complexe, la dépendance étant généralement le résultat de l’interaction entre des vulnérabilités physiques, psychologiques et sociales. Bien que les parents puissent avoir un grand rôle dans le fait qu’une personne devienne dépendante aux drogues ou à une autre substance, en donnant un mauvais exemple à travers des comportements malsains ou violents, cela n’explique pas tout. Certaines personnes, dont les parents sont solidaires et bienveillants, développent également des problèmes de toxicomanie, tandis que beaucoup d’autres, dont les parents sont loin d’être parfaits, parviennent à s’échapper à l’emprise des drogues.

Que les parents jouent ou non un rôle dans le développement de la dépendance à la drogue, il peut être blessant, voire contreproductif, de les blâmer. Donc, même si vous pensez peut-être que cela donnera à la personne dépendante l’impression que vous rejetez toute responsabilité sur elle, en fait, il vaut mieux éviter de blâmer ses parents et se concentrer plutôt sur ce qu’elle doit et peut faire d’elle-même pour s’en sortir.

Allons prendre un verre

L’alcool est une drogue, et bien qu’il soit légal pour les adultes, c’est l’une des drogues les plus nocives et les plus toxicomanogènes qui existent. Encourager la consommation d’alcool n’aidera pas une personne à cesser de consommer de la drogue. En effet, l’alcool peut réduire le contrôle des impulsions de la personne et augmenter les sentiments de dépression par la suite, peut-être même amplifier le besoin de consommer des drogues. L’attachement à l’alcool renforce également la croyance selon laquelle les drogues sont excellentes ou nécessaires pour socialiser avec les autres et faire face aux défis de la vie.

Une façon plus utile de soutenir une personne ayant une dépendance à la drogue consiste à l’accompagner dans une activité qui l’intéresse vraiment et qui ne comporte pas de substances ou de comportements addictifs.

Vous devez vous ressaisir

Si vous n’avez jamais vécu une dépendance ou un autre problème psychologique, comme l’anxiété ou la dépression, vous n’avez aucune idée à quel point il peut être difficile pour une personne d’apporter un changement aussi profond à sa façon de vivre. Pourtant, les personnes qui n’ont pas eu de problèmes importants dans leur vie pensent souvent que les problèmes des autres sont faciles à résoudre et qu’il s’agit simplement de conseils concrets et de volonté.

En effet, la personne toxicomane est probablement bien consciente de ce qu’elle doit faire, que ce soit pour arrêter la drogue, trouver un emploi, rencontrer un partenaire ou tout autre objectif que la vie au sein de la société implique. Le fait de lui dire de se ressaisir est susceptible de paraître condescendant et peut nuire à son estime de soi, ce qui peut l’amener à chercher du réconfort dans les drogues. Au lieu de « donner des leçons de morale » à la personne dépendante, aidez-la à « se ressaisir » par des actions de soutien concrètes et faites-lui comprendre que vous ne la jugez pas e que vous tenez à elle quelle que soit la situation.

Vous avez la ferme volonté de surmonter votre dépendance à la drogue ou à une autre substance ? Sachez que l’hypnose peut vous aider à concrétiser votre objectif dans les meilleurs délais et conditions possibles. Pour prendre rendez-vous chez un hypnothérapeute expérimenté et doté d’un grand savoir-faire en la matière, il suffit de nous appeler ou remplir le formulaire de contact !